Fraude documentaire et à l’identité : lutte contre la fraude : l’importance de s’équiper d’une solution de KYC digital

Nous l’avons vu dans les articles précédents dédiés à la fraude, en quelques années et avec l’augmentation de l’usage du digital, la fraude n’a cessé de croître et de se professionnaliser. 

Pour bien appréhender l’ampleur du phénomène en 2021, d’après une étude Crédoc, il a été recensé une hausse de 61% des fraudes dans le monde dont une augmentation de 112% de fraude à l’identité. De plus, dans la catégorie des fraudes documentaires, les passeports et CNI représentaient 60%. 

Les fraudes peuvent coûter très chères aux entreprises, toujours selon l’étude Crédoc, en 2021 la fraude a coûté environ 20 milliards d’euros aux entreprises et victimes. 

Les fraudeurs redoublent d’inventivité en matière de techniques de fraude et usent d’outils digitaux pour y parvenir ! En tête de liste des nouvelles techniques particulièrement redoutables : le deep voice ou encore le deepface. Des technologies qui ont pu voir le jour grâce à l’intelligence artificielle. 

Toutefois, l’intelligence artificielle apparaît également comme une des solutions pour enrayer le phénomène et lutter contre la fraude. 

En effet, de nombreux entreprises proposant des outils de lutte contre la fraude utilisent l’intelligence artificielle pour rendre leur solution toujours plus efficace. 

Mais alors, pourquoi est-il si important de disposer d’un outil d’analyse et de contrôle des documents ? Et comment ces derniers fonctionnent-ils concrètement ? 

L’importance d’avoir une solution de vérification de documents pour lutter contre la fraude 

Face à cet état de faits, les entreprises doivent s’équiper d’outils puissants et intelligents à même de détecter les fraudes.

Mais alors, quels sont ces outils ? Et quels sont leurs cas d’usages ? 

Les différents types de fraude auxquels répondent les solutions 

Avant d’entrer dans le fonctionnement des outils de lutte contre la fraude, il est indispensable de connaître son ennemi.

 Il existe 3 types de fraudes documentaires et à l’identité.  

  • 1 – l’usurpation d’identité : utilisation d’une pièce d’identité authentique perdue ou volée.
  • 2 – la contrefaçon : reproduction ou imitation de tout ou partie d’un document. Il s’agit du type de fraude le plus répandu. 
  • 3 – la falsification de documents : modification partielle ou totale d’un document.

Aussi, pour pouvoir lutter efficacement il s’agit de définir sa cartographie des risques. 

A partir de cette dernière, il est plus aisé de définir les contrôles à effectuer et donc les critères de choix d’une solution adaptée. 

Bien penser son parcours d’entrée en relation et définir les contrôles à appliquer sont essentiels pour identifier les tentatives de fraude à temps ! 

Les bénéfices d’un outil de KYC pour lutter contre la fraude 

Pour une entreprise s’équiper d’un outil de KYC représente de très nombreux bénéfices. 

Bénéfice #1 : optimiser l’expérience utilisateur 

Lors de l’intégration d’un outil de KYC, une réflexion est menée autour de la construction du parcours et son intégration au sein du parcours de l’entreprise. L’important étant d’une part de proposer un parcours fluide et d’autre part de rassurer les usagers lors de l’entrée en relation. 

Pour l’entreprise se joue 3 enjeux : un enjeu de fiabilité, un enjeu d’image de marque vis-à-vis de ses clients ou futurs clients. Mais aussi, un enjeu d’expérience collaborateur et de fidélisation, ces derniers pouvant se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée.

Bénéfice #2 : minimiser les risques 

S’équiper d’un outil de KYC pour une entreprise permet de minimiser les risques de fraude mais aussi de sanctions. En effet, au-delà de la définition d’une cartographie des risques et d’une formation des collaborateurs, intégrer un outil dans son parcours répond à de nombreux enjeux pour les entreprises notamment en matière de gestion des risques “humains”. 

En effet, avec le digital, les volumes de demandes à traiter ont explosé. Les entreprises font donc face à des flux conséquents de dossiers à traiter. Aussi, s’équiper permet de répondre aux exigences réglementaires des instances qui régissent leur secteur et prouver qu’elles sont en conformité. Mais aussi, de pouvoir absorber le flux en minimisant les risques d’erreurs humaines. Le volume de dossiers à traiter augmentant les risques d’erreur humaine également. 

En outre, des manquements dans les contrôles peuvent engendrer des sanctions importantes, notamment financières voire d’interdiction de commercialisation ! 

Ainsi, s’équiper est un gage de qualité et de fiabilité pour leurs clients et sur leur marché. 

Bénéfice #3 : augmenter son efficacité opérationnelle 

Disposer d’un outil, augmente considérablement l’efficacité opérationnelle. En effet, disposer d’un outil de KYC permet à l’entreprise de traiter un nombre plus important de dossiers et d’automatiser les contrôles. L’intelligence artificielle va ainsi réaliser des contrôles unitaires, des contrôles de cohérence et interroger des bases de données externes en moins de 10 secondes.

Un véritable gain de temps pour leurs collaborateurs, qui en fonction du process et des contrôles à effectuer peuvent mettre en moyenne entre 20 et 45 minutes par traitement de dossier sans outil adapté. Avec un KYC digital, ils peuvent effectuer des tâches à plus forte valeur ajoutée et arriver en bout de chaîne des contrôles pour une validation finale. 

Quelle est la proposition de valeur d’une solution de KYC ?

Plus un outil est élaboré et propose de fonctionnalités, plus il va être efficace. En effet, nous l’avons vu les risques de fraudes sont mouvants et multiples. 

Les fraudeurs se sont professionnalisés et usent de techniques toujours plus inventives pour attaquer les entreprises. 

Aussi, avoir un outil implémenté qui évolue et pouvoir souscrire des fonctionnalités additionnelles en fonction de sa cartographie des risques s’avère être un critère de choix important lors de la sélection de l’outil. 

Tour d’horizon des fonctionnalités indispensables pour un outil de contrôle et vérification efficace. 

  1. Une grande variété de points de contrôle

Le diable se cache dans les détails. Aussi, avoir un prestataire capable d’effectuer un grand nombre de contrôles unitaires et croisés permet d’augmenter les chances de détecter une tentative de fraude. 

La solution de VIALINK est capable d’effectuer plus de 500 contrôles inter et intra documentaire sur les documents constitutifs d’un dossier. 

 2. L’interrogation de bases externes pour compléter la vérification

Afin de vérifier la véracité des documents et enrichir les données d’un souscripteur lors de la définition du parcours, il est également possible d’interroger des bases de données externes notamment des bases gouvernementales afin de vérifier les données collectées et compléter l’analyse des documents. 

La solution de VIALINK est connectée aux bases de données gouvernementales comme  Adresse.gouv, RCS, INPI…. Nous interrogeons également des listes de sanctions financières et la base des personnes politiquement exposées afin d’effectuer le contrôle le plus complet possible. 

Une fois les contrôles effectués et à partir des critères pondérés définis par l’entreprise, un indice de confiance est défini permettant à l’entreprise de prendre une décision éclairée et rapide sur le dossier. 

 3. Une combinaison de technologies pour vérifier l’identité de l’utilisateur 

Au vu de l’utilisation de nouvelles technologies et de la force de frappe des fraudeurs, il apparaît indispensable de collaborer avec un prestataire disposant des dernières technologies et capable de s’adapter aux évolutions technologiques. 

Chez VIALINK, notre solution utilise les technologies suivantes pour vérifier l’identité des utilisateurs : 

  • Analyse des documents d’identité, 
  • Reconnaissance et la détection passive du vivant 

Disposer de plusieurs  solutions de vérification permet en fonction des risques du parcours de disposer d’une solution complète et 360 afin de minimiser au maximum les risques. 

 4. Une grande diversité de documents en database

Nous le savons implémenter un partenaire a un coût et prend du temps, aussi il apparaît évident qu’avoir la solution la plus globale permet d’éviter ces écueils et de couvrir un spectre plus important. En fonction de votre parcours, il est possible que vous ayez à contrôler une pluralité de documents.

VIALINK peut effectuer des contrôles sur les pièces justificatives suivantes aussi bien pour des personnes morales que physiques  : 

  • Identité : carte d’identité, passeport, titre de séjour, permis de conduire et ceci au niveau mondial
  • Revenus : bulletin de salaire privé & public & du ministère des armées, avis d’imposition, RIB, relevé de compte
  • Domicile : justificatif de domicile, taxe d’habitation et taxe foncière
  • Entreprise : Kbis, liasse fiscale, avis de situation SIRENE
  • Automobile : carte grise et permis de conduire

La diversité des documents contrôlés par notre solution permet de vous accompagner dans toutes les évolutions et ambitions de votre entreprise : nouvelles activités, expansion à l’étranger … 

Chez VIALINK, nous sommes soucieux de proposer la solution la plus adaptée aux enjeux auxquels font face les entreprises. Pour cette raison, en complément de notre veille continue des nouvelles méthodes et schéma de fraude, des réglementations en vigueur et notre recherche permanente de nouvelles technologies, nous avons créé un pôle d’expertise dédié à la fraude documentaire et destiné à nos clients. Concrètement, nous proposons l’intervention d’experts sur des cas spécifiques ou complexes afin de permettre à nos clients de bénéficier de leurs expériences en matière de documents d’identité. 

Un prestataire de services certifiés 

Enfin, une solution de lutte contre la fraude / KYC se doit d’être fiable et conforme aux réglementations en vigueur. Pour ce faire, il est indispensable de vérifier les certifications de votre prestataire et ses gages de confiance. 

 

Les certifications de notre solution VIALINK 360

Vous souhaitez en savoir plus sur la solution de VIALINK ? 

VIALINK

Partager

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest